Remontées capillaires : d’où vient l’humidité dans les murs ?

L’origine des remontées capillaires

Les fondations qui sont directement en contact avec les terres sont vulnérables aux remontées capillaires.

En l’absence d’une étanchéité à la base d’un mur, l’eau contenue dans le sol peut remonter du bas du mur jusqu’à une hauteur de plus ou moins 1,50 mètre.

Ce phénomène entraîne des dégâts sur les finitions (cloquages, écaillement de l’enduit et/ou de la peinture), augmentation du taux d’humidité des murs et dans la maison. Les matériaux se dégradent et des champignons et micro-organismes se développent. Les murs peuvent être recouverts de salpêtre, à l’origine des dégradations des matériaux.

Il est impératif de traiter les remontées capillaires pour assainir l’habitation.

Le diagnostic

Afin de déterminer la présence de remontée d’humidité par capillarité, le technicien doit vérifier différents points dans l’habitation :

  • Dégradation au bas des murs (joints, mortier, etc.);
  • Présence de mousse à l’extérieur sur le bas des murs ;
  • Présence de champignons et / ou de moisissures ;
  • Présence de dépôt de sel blanchâtre (salpêtre) ;
  • Fort taux d’humidité de l’air dans l’ensemble du logement ;
  • Taux d’humidité anormal dans les murs, du sol à 1,5 mètre de haut ;
  • Décollements du papier peint et des enduits.

L’assèchement des murs humides par injection de résine

TECHNICHEM a mis au point des produits pour l’assèchement des murs humides. Les techniciens agréés TECHNICHEM utilisent la technique d’injection de résine pour l’assèchement des murs.

L’injection d’agents hydrophobes, aussi appelés hydrofuges de masse, est le meilleur moyen de combattre les remontées capillaires et leurs effets. L’hydrofuge de masse est une micro-émulsion qui se polymérise au contact de l’eau, et se répartie dans toute l’épaisseur du mur.

Cette technique est effectuée en 4 étapes :

  1. Préparation des murs avec élimination des enduits contaminés par les sels avant et après les travaux d’assèchement ;
  2. Forage des orifices d’injection dans les joints à 10 à 15 cm au-dessus des terres et distants de 12 à 15 cm et d’une profondeur minimale équivalant à 4/5 de l’épaisseur du mur humide ;
  3. Injection du produit à basse pression avec un compteur de passage ;
  4. Travaux de finition après assèchement du mur (teneur en eau inférieure ou égale à 5%) : Application d’anti-salpêtre et réfection des enduits.

Les produits de la gamme

Hygromaster TechnichemHYGROMASTER

Détermination du point de rosée

Protimeter TechnichemPROTIMETER Surveymaster

Détermination de l’humidité par radiofréquence .

SalpetreMéthode MERCKOQUANT

Détermination de la teneur en sel

 

Certification Socotec Technichem