Le taux d’humidité idéal dans la maison

Le taux d’humidité dans une maison est un facteur important qui participe du confort ou de l’inconfort de ses habitants. S’il est différent dans chaque maison, il peut aussi varier sous un même toit d’une pièce à l’autre, notamment selon les activités qui s’y déroulent et les matériaux qui s’y trouvent.

Le taux d’humidité idéal dans la maison

Condensation humiditeLe taux d’humidité idéal dans la maison pour des conditions de confort de vie optimales devrait idéalement être compris entre 45 et 50%.

Quand un taux d’humidité trop important s’installe de manière prolongée, des problèmes peuvent être occasionnés comme l’apparition de mauvaises odeurs, de moisissures et de tâches d’humidité, de décollements ou de boursouflures du papier peint… Si le problème n’est pas réglé, des dégâts plus importants peuvent même survenir avec une dégradation des boiseries, plâtres et peintures et une fragilisation des éléments structurels (murs, charpente…) de la maison.

 

Les effets de l’humidité sur la santé

Un taux d’humidité trop élevé dans une maison peut aussi être responsable de problèmes de santé non négligeables, notamment chez les enfants et les sujets fragiles. L’humidité va dans un même temps provoquer une prolifération des moisissures, micro-organismes, salpêtre et acariens responsables d’allergies et de certains problèmes respiratoires, et amener les habitants à surchauffer leur logis, provoquant par là même un développement bactérien accru.

Trop d’humidité dans une maison va ainsi favoriser l’apparition ou le renforcement de pathologies comme les allergies aux acariens ou aux moisissures, ainsi que le développement de maladies chroniques associées telles que les rhinites, bronchites et conjonctivites. Ces problèmes étant susceptibles de toucher principalement les plus jeunes, et d’autant plus s’ils présentent déjà des symptômes d’asthme ou d’allergies, il convient de contrôler le taux d’humidité dans la chambre des enfants et de procéder à sa régulation dans le cas où il serait trop élevé.

Le manque d’humidité, un problème aussi !

Si un taux d’humidité trop élevé peut être nocif pour la santé de ses habitants, il n’est pas bénéfique non plus d’habiter une maison où l’air serait trop sec. C’est surtout en hiver que ce problème peut être observé, avec la mise en route de chauffages qui assèchent l’air ambiant. Un environnement trop peu humide peut causer des désagréments et inconforts de toute sorte comme des gerçures des lèvres, des irritations des yeux et de la peau, de la fatigue, une sécheresse de la gorge… mais aussi des pathologies plus graves comme l’asthme, certains problèmes respiratoires et la déshydratation.

Le manque d’humidité dans la maison provoque aussi une baisse de l’immunité, et donc une augmentation du risque d’infections et maladies, d’autant que certains virus comme la grippe se transmettent plus facilement dans un environnement sec. Quand on sait qu’un air sec amène aussi un flottement plus important de poussière dans l’air, et que le niveau de pollution augmente d’autant, on prend bien conscience de la nécessité de maintenir dans la maison un taux d’humidité moyen constant.

Mesurer et réguler le taux d’humidité dans une maison

Pour connaitre le taux d’humidité dans une maison, il suffit d’utiliser un hygromètre. Les professionnels du réseau TECHNICHEM utilisent un Hygromaster, qui va mesurer précisément la température de l’air et le taux d’humidité relatif par le biais d’une sonde thermo-hygrométrique.

Diagnostic humidite - Hygromaster
Hygromaster

 

Connaître ce taux permet d’agir en conséquence pour réguler l’humidité, selon que le taux est trop faible ou trop élevé. Dans le cas d’une maison trop humide, on pourra par exemple avoir recours à des déshumidificateurs, éviter de faire sécher le linge à l’intérieur, aérer les pièces d’eau régulièrement ou encore utiliser une hotte aspirante lorsqu’on cuisine ; dans le cas d’un taux d’humidité trop bas, des récipients d’eau sur le radiateur ou l’ajout de plantes vertes pourront contribuer à améliorer les choses. Des systèmes de ventilation hygroréglable existent également pour réguler le taux d’humidité dans la maison et éviter la condensation en excès, tout en éliminant les polluants présents dans l’air pour un confort de vie optimal.

Ventilation positive - Eoletec
Installation d’une VPH

 

A lire aussi :

Anti mousse toiture
Assèchement des murs
Demoussage toiture
Etanchéité mur enterré
Humidité
Hydrofuge facade
Hydrofuge oléofuge
Hydrofuge toiture
Lasure béton
Merule